Election du maire et des adjoints

Conformément à la décision gouvernementale d’installation des conseils municipaux issus du premier tour des élections du 15 mars dernier, le nouveau conseil de Collobrières se réunira le samedi 23 mai 2020 à 9h30 à la salle deï mouffus et élira son maire et ses adjoints. En raison des circonstances, le public sera limité à huit personnes.

Elections municipales du 15 mars 2020 en toute sécurité

Le ministère de l’Intérieur et les communes mettent tout en œuvre pour organiser le scrutin dans les meilleures conditions :

 

Dimanche 15 mars aura lieu le premier tour des élections municipales.

A Collobrières, le bureau sera ouvert de 8h à 19h – à noter que certaines tranches horaires sont traditionnellement moins soumises à l’affluence, notamment entre 14h et 17h.

Des mesures d’hygiène renforcées sont prévues par la Commune pendant le déroulement du scrutin.

– Marquage au sol pour espacer les électeurs

– Affiches pédagogiques rappelant les bonnes pratiques d’hygiène

– Des gels hydro-alcooliques disponibles à l’entrée et la sortie du bureau de vote

– Désinfection des bureaux de vote avant, pendant et après les opérations de vote afin de garantir les meilleures conditions d’hygiène pour accueillir les votants

 

Nous vous rappelons “les mesures barrières” recommandées par les autorités de santé publique :

– Se saluer sans se serrer la main

– Éviter les embrassades

– Se laver les mains très régulièrement

– Tousser ou éternuer dans son coude

– Utiliser des mouchoirs à usage unique

 

Privilégiez les heures de moindre affluence entre 14h et 17h

 

POUR VOTER,

LES BONS GESTES À ADOPTER

Lavez-vous les mains en entrant dans le bureau de vote et en le quittant

Évitez tout contact physique avec d’autres personnes

Restez à distance raisonnable des autres électeurs

Si vous portez un masque, ôtez-le uniquement à la demande d’un membre du bureau de vote pour identification, puis remettez-le immédiatement

Si vous le souhaitez, vous pouvez apporter

  • votre stylo pour émarger (stylo bleu ou noir indélébile),
  • votre bulletin de vote (reçu par courrier)

 

N’oubliez pas votre pièce d’identité

Affiche Elections Municipales 2020 Covid-19 Bons gestes face au Covid-19

Village Nature

Collobrières, préserve et valorise son Patrimoine naturel.

Créé en 2014, le Syndicat Mixte du Massif des Maures travaille à la mise en œuvre de la charte forestière du Territoire du massif des Maures et à l’animation des périmètres de biodiversité, dont les sites Natura 2000 de la plaine et du massif des Maures.

 

Son siège se trouve à Collobrières.

Depuis le 9 juillet 2019, le syndicat a été retenu dans le cadre d’un Contrat de transition écologique par le Ministère de l’Environnement pour mettre en place des actions de préservation de la biodiversité et de transition écologique dans le Massif des Maures.

La commune de Collobrières a été retenue en décembre 2018 par l’Agence Française de la Biodiversité (AFB) pour animer et coordonner une démarche d’Atlas de la Biodiversité Communale (ABC) sur son territoire, comprenant notamment des inventaires naturalistes.

Il lui a été attribué 2 libellules dans le cadre du Concours Capitale Française de la Biodiversité ainsi que le diplôme de reconnaissance nationale de « Territoire Engagé pour la Nature »

Village fleuri

Collobrières a obtenu en 2019, la 3ème Fleur du Label « Villes et Villages fleuris ». Ce classement consacre la qualité d’entretien et d’aménagement des espaces verts et publics, la préservation et la mise en valeur des patrimoines naturel, historique, architectural qui sont le reflet de la qualité du cadre de vie des Collobriérois.

 

PPRIF

Un PPRIF a été prescrit par le Préfet du VAR à la demande de l’Etat sur 17 communes du Var, dont Collobrières le 17 novembre 2003, suite aux dramatiques incendies de l’été 2003 (18 820 ha brûlés dans le département). 

En 1990, c’est 1  538 ha de forêt  qui furent ravagés par les flammes.

Le Préfet du Var a approuvé le Plan de Prévention des Risques Naturels d’Incendie de Forêts (PPRIF), par arrêté préfectoral en date du 07 novembre 2018.

Dès son approbation, le PPRIF est annexé au Plan Local d’Urbanisme (PLU) et vaut servitude d’utilité publique. Le PPRIF est donc désormais opposable.

Il réglemente :

–        les constructions existantes : obligations de débroussaillement (100m autour des constructions)

–        les nouvelles constructions : interdiction dans les zones à risque élevé ou non suffisamment protégées, ou construction soumise à conditions (desserte, équipements, matériaux)

Le Conseil Municipal de Collobrières a déposé une requête auprès du tribunal administratif de Toulon le 19/04/2019, contre l’arrêté approuvant le PPRIF. Durant la phase d’instruction de ce contentieux, le PPRIF reste opposable.

Vous trouverez ci-dessous le lien vers le dossier complet (documents et cartes) en téléchargement (PDF) :

http://statique.sigvar.org/frontblocks/donnees/donnees_commune.php%3Ftitre_popup=COLLOBRIERES%253Cbr%253E&ID_CODE_INSEE=42.html

-> rubrique h12 – P.P.R. INCENDIES DE FORETS APPROUVES

Carte assemblage

Carte zoom 1

Carte zoom 2

Il est également consultable en version papier au service urbanisme (mairie, le mardi matin de 8h30 à 12h30).

Village de caractère du Var

Labellisé « Village de caractère » Collobrières, blotti dans une courbe du « Réal Collobrier », présente un ensemble de constructions anciennes intéressant et homogène. Le village adhère à une Charte de Qualité dans le but de préserver son patrimoine architectural et son authenticité : ruelles caladées, édifices religieux, monuments historiques inscrits, nombreuses fontaines et placettes ombragées.  Tout se découvre à pied.

Site internet

logo

Pujerra (Espagne – Andalousie)

Présentation de Pujerra

ecusson-pujerra
Pujerra est un village blanc d’Andalousie, situé dans la province de Malaga et la communauté de Ronda.
Avec ses 769 m d’altitude et la proximité de la côte (Marbella est à 1h de route), il bénéficie d’un climat méditerranéen aux hivers froids mais non rigoureux.
Ses 300 habitants vivent dans le cadre de vie exceptionnel des villages blancs d’Andalousie, perchés au milieu des châtaigneraies.

village-pujerra

 

Histoire

Les restes archéologiques les plus anciens font état d’une occupation vieille de plus de 1 500 ans.
La forme urbaine actuelle de ses ruelles tortueuses et labyrinthiques date de la période islamique.
L’église du village fut érigée en 1505, 4 ans après la reconquête catholique de la région.

Patrimoine culturel

Les principaux temps forts du village sont la Semaine Sainte à Pâques, les fêtes patronales de Saint Antoine de Padoue le 13 juin, la Roméria le second samedi du mois d’août et la fête de la châtaigne début novembre.

Patrimoine naturel

chataigneraies Principal richesse du village, le patrimoine naturel s’exprime dans ses paysages et ses vergers de châtaigniers.
Chênes liège, champignons, châtaignes et sangliers font de cette nature une jumelle du Massif des Maures.

Patrimoine économique

cooperativeLa châtaigne est le principal moteur de l’économie du village. Avec 1 500 tonnes ramassés et expédiés par la Coopérative castanéicole de 2e degrès « Castanas Valle del Genal » de Pujerra dans toute l’Espagne mais surtout en Italie et en Allemagne, c’est tout un village qui vit de la châtaigne fraîche.

www.pujerra.es

Histoire

Les armes de Collobrières

ecussonLes armes de Collobrières représentent sur fond d’azur, un châtaignier d’argent, accosté de deux couleuvres tortillées en pal et une bordure chargée de cette légende en caractères de gueules :
«Colobrières». Les premières armoiries ont été déposées à Toulon en 1696, conformément à l’édit royal de 1693.

Origine du nom

riviere

Le village de Collobrières doit son appellation au réal Collobrier, ou rivière de couleuvres, à l’époque où les Romains exploitaient les mines de plomb, de cuivre et de fer.

Histoire

Les premières traces de vie à Collobrières datent de l’époque pré-romaine.

pont-medieval

Le Réal Collobrier, bien qu’il n’ait pu endiguer les passages désastreux des “Grandes Compagnies de Turenne”, fin 14ème siècle et le pillage par les troupes savoyardes, lors du siège de Toulon en 1707, a servi cependant à protéger la population contre les épidémies de grandes pestes de Provence.

Immergé dans la forêt des Maures, le village a toujours vécu des ressources de celle-ci : pâturage, élevage, exploitation du bois et du liège.

leveurs-de-liege

C’est un enfant du pays, Aumeran qui alla chercher en Espagne le secret de la transformation du liège en bouchon.

En 1850, la commune comptait 17 bouchonneries, 3 scieries, et plusieurs mines de plomb, cuivre, fer.

Les maisons de maître qui longent le boulevard principal racontent l’histoire de ces industries jadis florissantes et contrastent avec les maisons médiévales du vieux village.

Aujourd’hui, la forêt reste un élément important dans la vie et dans le cœur des Collobriérois.

Intercommunalité

Méditerranée – Porte des Maures

La communauté de communes Méditerranée – Porte des Maures regroupe six communes : CollobrièresBormes-les-MimosasPierrefeu-du-VarCuersLe Lavandou, La Londe les Maures. Cette communauté représente un bassin de population de 41 120 habitants pour une superficie totale de 42 833 hectares.

Plus d’infos sur chaque ville sur leurs sites internet

Méditerranée-Porte des Maures intervient dans les domaines de compétences suivants :

  • Le développement économique
  • L’aménagement de l’espace communautaire
  • La politique de logement social d’intérêt communautaire
  • L’élimination et la valorisation des déchets des ménages et déchets assimilés
  • La promotion touristique,
  • La voirie d’intérêt communautaire
  • La gestion des milieux aquatiques et prévision des inondations (GEMAPI)
  • Entretien des équipements et pistes DFCI situées sur le territoire intercommunal
  • L’aménagement, l’entretien et la gestion des aires d’accueil des gens du voyage
  • Aménagement numérique

Frabosa Sottana (Italie – Piémont)

Présentation de Frabosa Sottana

 

ecusson-frabosa-sottanaCollobrières s’est lancé dans la grande aventure de la coopération internationale par le biais de la châtaigne. C’est à l’occasion de l’inauguration des 28è fêtes de la châtaigne, le 17 octobre 2010, que la capitale du massif des Maures a officialisé son jumelage avec Frabosa Sottana, commune italienne du Piémont située à proximité de Cunéo.

frabosa-sottana

Frabosa Sottana est une municipalité dans la province de Cuneo, qui s’élève à 650 mètres d’altitude, située au confluent de deux petits cours d’eau qui donnent le Maudagna (qui donne son nom à la vallée).

villageC’est une commune de 1 556 habitants, constituée de 7 hameaux :
Alma, Artesina, Gosi, Miroglio, Pianvignale, Prato Nevoso, Riosecco répartis sur
37 km2 (11 km2 pour Collobrières.
Géographiquement montagneuse, elle dispose sur son territoire de 2 stations de ski Prato Nevoso et Artesina.

station C’est à partir des années 60 que la commune a changé, passant de l’agriculture, du pâturage et de l’exploitation de la forêt au développement touristique avec la création des deux stations de ski, réputées nationalement.

Savoir-faire et traditions

 

Il reste de nombreux savoir-faire issus du terroir, permettant la production de produits typiques.
En premier lieu se trouve la châtaigne, fêtée dignement au mois d´octobre. Puis viennent les fromages tels que le Raschera et la Bruss.<chasse|>
Le Raschera est un fromage gras, pressé, à pâte mi-dure blanc ivoire, affinée pendant 30 jours. En 1982, le fromage a obtenu la DOP connu sous le nom Alpine, produit et affiné par les bergers qui viennent faire paître leurs troupeaux dans les alpages près de Mondovi.
La Bruss également connu sous les noms de Bruzzu ou Bross n’est pas un vrai fromage, mais une tradition des agriculteurs d’utiliser des restes de fromage ou les dérivés de leur travail. La Bruss de Frabosa est faite avec du fromage ricotta, du lait ou des résidus de lactosérum issus de la fabrication du Raschera. Le produit est soumis à une fermentation et le vieillissement est facultatif. Le fromage est crémeux, doux, à tartiner et blanc.
Les autres produits du terroir sont le miel de rhododendron, la crème de marron, les biscuits au miel et la grappa.
La cuisine de la vallée est composée de plats classiques tels que la frittata aux orties et les herbes des montagnes, les grenouilles, les escargots, le flan de légumes avec du fromage et des champignons.

www.comune.frabosa-sottana.cn.it/