Lettre d’information COVID-19 n°3

LETTRE 3-16 Octobre 2020

Face à la progression de l’épidémie de Covid-19 dans notre pays, le
Président de la République a décrété l’état d’urgence sanitaire sur
l’ensemble du territoire national à compter du samedi 17 octobre à 0 h.
Cette déclaration a pour conséquence la mise en œuvre d’un couvre-feu de
21 h à 6 h du matin en Île-de-France et dans 8 grandes métropoles (Lille,
Rouen, Lyon, Saint-Étienne, Grenoble, Toulouse, Montpellier, Aix-Marseille)
dès ce samedi.
La situation sanitaire se dégrade en effet partout dans notre pays, y
compris dans notre département qui avait pourtant connu une période de
stabilisation des principaux indicateurs épidémiologiques.
Si la Métropole Toulon Provence Méditerranée (TPM) n’est actuellement
pas concernée par un couvre-feu, le Var n’échappe pas pour autant à
l’instauration de mesures plus restrictives de nature à limiter la propagation
du virus SARS-Cov-2.
Ainsi, sous réserve de modifications ultérieures et en plus des règles
sanitaires qui prévalaient jusqu’alors comme le port du masque dans les
espaces clos, le Gouvernement a décidé de mesures plus restrictives dès ce
week-end et sur l’ensemble du territoire national concernant les
rassemblements, les bars et restaurants, les établissements recevant du
public debout et itinérant mais également du public assis.
Par ailleurs, à compter du lundi 19 octobre, les évènements et
rassemblements festifs dans les établissements recevant du public seront
interdits. Dans les salles des fêtes, salles polyvalentes et chapiteaux,
l’ensemble des rassemblements qui ne permettent pas le port du masque
pendant toute la durée de l’évènement (comme les repas ou les cocktails)
seront interdits.
Le Préfet du Var à également décidé de prolonger l’obligation de port du masque dans
l’ensemble des marchés de plein-air ainsi que sur le territoire de la
commune de Toulon et dans les centres-villes de 18 communes du
département. Les bars et restaurants du département devront également
rester fermés entre minuit et 6 h du matin.
Ces mesures sont adaptées au contexte local et proportionnées. Chacun
doit les appliquer et les faire appliquer scrupuleusement pour ne pas avoir
à subir d’autres restrictions plus contraignantes encore si nous ne
parvenons pas ensemble à freiner la propagation du virus.